Qu’on y joue en ligne ou seul dans son salon, le jeu vidéo continue d’être le vecteur d’une forme de sexisme ordinaire. Harcèlement, menaces, manque de représentation sont le lot quotidien des femmes dès qu’elles commencent un match.

Oh mon dieu, une fille ! « Hé, retourne dans ta cuisine » ou « Tu as une voix sexy, tu veux qu’on se rencontre ? » », voici les commentaires que nous sommes sûrs d’avoir dans notre visage lorsque nous sommes un joueur et que nous commençons un jeu multijoueur en ligne. Comme beaucoup d’autres espaces, le jeu vidéo n’est guère accueillant pour les femmes. Selon les derniers chiffres, ils représenteraient cependant la moitié de la communauté des joueurs. Malheureusement, pour jouer joyeusement, il faut souvent jouer caché. Ceux qui assument leur identité courent le risque d’être ridiculisés ou harcelés.

Le fil d’infos

Le fil d'infos

Aussi dans la société

maintenance

Réfléchissant sur la place des hommes dans la société après l’avènement de #MeToo, l’historien Ivan Jablonka envisage de nouvelles masculinités compatibles avec les droits des femmes.

Ivan Jablonka : « Je ne crois pas à la guerre des sexes, mais à une guerre au sein du masculin »

Michelle Martin complètement libre ce vendredi : les réactions des pères de deux victimes

Par temps chaud, le fan confirme son retour en grâce

Les maladies auto-immunes augmentent le risque de maladies cardiovasculaires

Six personnes sont blessées dans un accident sur l’E40

Allez au-delà de l’actualité

Souligné

Hausse des prix de l’énergie : Alexander De Croo veut convoquer un comité consultatif

Un camion de livraison s’écrase sur une terrasse à Bruxelles : le chauffeur est placé sous mandat d’arrêt

GP de Belgique : Carlos Sainz, deuxième des chronos, partira en pole ce dimanche

Exploration spatiale : l’homme va (re)mettre le pied sur la lune

Ukraine : bombardement de la centrale nucléaire de Zaporijia, « risque de fuite d’hydrogène et de radioactivité »

maintenance

Pierre-Yves Jeholet : « La RTBF doit arrêter de vouloir tout faire »

Herstal mise sur l’insertion socioprofessionnelle et la participation citoyenne

%d blogueurs aiment cette page :