Tout le week-end, les fans de pop culture et de jeux vidéo se retrouveront au Parc des Expositions de Nordev à Saint-Denis pour la 4ème édition du salon Geekali. Parmi les invités figurait la e-sportive Kayané.

Le combat, c’est son truc ! Et dans l’univers parfois téméraire et souvent bourré de testostérone du jeu vidéo, Kayané s’affranchit des préjugés : « Si tu es une fille et que tu participes à des compétitions, il y a des gens qui peuvent se demander ce qu’on fait, est-ce qu’on est légitime, ou pas copine de… Mais les mentalités évoluent énormément en ce moment ».

Et Kayané sait de quoi elle parle, car la Française dispute des tournois de jeux vidéo de combat depuis plus de vingt ans.

Découvrez le reportage de Réunion la 1ère :

Kayane, joueur d’esport professionnel. Les jeux vidéo sous la peau

« Je suis très heureuse d’être ici », déclare Kayané avec un sourire radieux lorsqu’on lui demande comment elle se sent à La Réunion. Présente au salon Geekali tous les jours, Marie-Laure Norindr, alias Kayané, est une véritable ambassadrice du jeu, fédérant les foules lors de ses démonstrations et séances de dédicaces.

L’e-sportive, qui compte 67 records du monde Guinness pour les podiums dans les jeux de combat, a touché une manette pour la première fois à l’âge de 7 ans et a rapidement commencé la compétition. « J’ai commencé la compétition à 9 ans et je n’ai pas arrêté de faire de la compétition depuis. Je suis sponsorisé par de grandes marques, ce qui me permet de parcourir le monde. »

Et ainsi d’être sur l’île pour les Geekali, où ils transmettent leur passion aux petits et aux grands. Mais à 31 ans et après plus de vingt ans de compétition, celle qui se considère comme la « Daronne » des jeux vidéo de combat espère passer le relais prochainement. Et pourquoi pas les jeunes talents Pei ?

%d blogueurs aiment cette page :